Offenbach au Bazar Café

Prochainement le 8 décembre 2018, 20h, Dîner-concert sur les grands airs d’Offenbach.

Avec Elisa Doughty, soprano, Elise Bédènes, mezzo-soprano, Marc Valéro, ténor, Thill Mantero, baryton, et Agnès Rouquette au piano.

Au programme Airs de La Périchole , Les Contes d’Hoffmann, La Grande Duchesse de Gérolstein, La Belle Hélène, Duos de Orphée aux enfers, La Belle Hélène, Fantasio, Les Contes d’Hoffmann, Monsieur Choufleuri, Trios de Pomme d’Api, Quatuor de La Vie Parisienne.

Notre grand chef Stéphane qui a notamment été collaborateur de Jean-Pierre Koffe et a géré des restaurants de haute tenue, vous prépare un somptueux repas.

Ambiance joyeuse et conviviale garantie.

Tarif de la soirée: 45 euros tout compris. Réservez vite, ici ou à bazar@quai-des-arts.org

Bazar Café, 24 Grande rue, La Charité sur Loire.

Festival du MoRt, même pas peur.

affiche ok

Oyez enfants et petits-enfants !!! emmenez vos parents et grands-parents au Festival du MoRt et montrez-leur que MEME PAS PEUR !!! Et chut ! Ne leur dites pas, c’est un secret : les fantômes qui hantent le Bazar Café et qui se montreront ces jours là ont peur des sorts lancés par les enfants, alors ils auront plein de bonbons pour les conjurer. Dites leur bien que ce n’est pas que pour les enfants ou les ados, loin de là. C’est fait aussi pour que les adultes réveillent leur âme d’enfant. Et s’ils n’ont pas d’enfants des adultes-là, qu’ils n’aient pas peur de venir tous seuls et sans alibi car ils y trouveront plein de vieux enfants comme eux.

Et si jamais vos parents vous disent avec un hochement d’épaules : « c’est un truc d’Américains, Halloween », rappelez-leur c’est une vieille tradition celte née sur le sol français et chez les gallois et irlandais et qui a été oubliée. Et vous savez pourquoi elle a été oubliée ? Parce qu’elle est païenne et que l’église catholique n’aimait pas trop ça, comme le carnaval ou la Saint-Jean. Alors on fête la Toussaint (fête de tous les saints) mais plus tellement la fête des morts.

Et pourtant, les morts c’est tellement important dans la vie. Ils vivent en nous.  Aussi important que la poésie, mais beaucoup l’ignorent.

Justement un grand poète, Jean Cocteau, disait : « Le vrai tombeau des morts est le cœur des vivants ».

On leur tourne le dos alors qu’il faut apprendre à les regarder en face, jouer et rire avec eux. Un peu comme les vieux dont les sociétés modernes ont tendance à se détourner parce qu’ils s’approchent de la fin. Et pourtant tous les petits-enfants savent à quel point les vieux (on n’ose même plus les appeler comme ça, c’est devenu un gros mot) et grands parents sont importants. Quel enfant n’aime pas leurs rides ?

Beaucoup de sociétés qui ont gardé leurs traditions ancestrales savent ça, comme au Mexique, aux Antilles, en Afrique, en Asie du Sud-Est, en Australie… En Guadeloupe par exemple, on va en famille manger, danser, faire la fête dans les cimetières le jour de la fête des morts pour les réjouir un peu et leur rappeler qu’on ne les a pas oubliés.

C’est dans cet esprit-là que, réunis il y a deux ans au Bazar café, a germé cette idée du Festival du MoRt, et on a beaucoup ri en y pensant. Nous c’est le réseau international d’auteurs et gens de théâtre The Fence auquel j’appartiens et qui vient régulièrement travailler au Bazar Café. Nous sommes 250 répartis dans 50 pays. Les curieux peuvent jeter un œil sur notre site : http://the-fence.net

On va y rire, mais tenez bien vos cheveux car ils risquent de se dresser par moments sur vos têtes. Des acteurs, des chanteurs, des danseurs, conteurs et musiciens mais aussi vidéastes et maquilleurs, plasticiens, vont vous entraîner dans les recoins les plus cachés du Bazar Café et brrr !! dans ses sous-sols hantés.

Le premier jour, le 31 octobre, jour d’Halloween, vous pourrez décharger toutes ces émotions dans un bal, un bal des vampires, bien vivant et très fun.

Le second jour, 1er novembre, un banquet servi par Stéphane notre chef, vous ramènera de ce voyage au bord du Styx en dans les derniers cercles de l’enfer. Oui, Stéphane sera bel et bien là, et comme je vous l’ai dit dans le dernier courriel : LE DIABLE EST DANS LA CUISINE !!! Chut !!!

Ah ! j’allais oublier : vous pouvez venir déguisés et costumés à votre guise sans aucune obligation. Ceux qui le désirent pourront également réserver une séance de maquillage dans l’après-midi, fait par des maquilleurs professionnels.

Et si vous avez besoin de détails, comme le diable y est aussi, dans les détails, il pourra vous répondre.

 

Donc, les 31 octobre et 1er novembre à 20h au Bazar Café, 24 Grande rue, La Charité sur Loire.

Tarifs : 15 euros/ 9 euros pour moins de 26 ans et chômeurs.

Banquet le 1er novembre: 25 euros.

cuistot

 

 

L’article du journal Libération pour mieux comprendre les règles du jeu de la soirée de samedi 22 au Bazar Café

Faire un jeu d’un poème ou d’un poème un jeu (oui c’est un alexandrin)

Par Guillaume Lecaplain — 14 juillet 2018 à 19:09

«Libération» chronique régulièrement un jeu de société. Aujourd’hui, «Duodecim», des cartes qui permettent de composer des vers classiques sans y penser et en rigolant.julien

Illustration Marcus Moller Bitsch pour Libération

Ecrire un alexandrin, c’est fastoche, il suffit de savoir compter. Le jeu imaginé par l’acteur-poète Julien Marcland décomplexe tous ceux qui auraient peur de se frotter à la composition de vers. Le principe est très simple : des cartes affichent des valeurs de 1 à 5 qui correspondent à des mots (ou des groupes de mots) d’autant de syllabes. Il s’agit de les additionner pour arriver à 12 (le nombre de syllabes requis pour un alexandrin). La seule condition est que le vers ainsi formé soit à peu près grammaticalement cohérent, même si le sens est par ailleurs obscur. Si on n’arrive pas à cumuler 12 syllabes, on pioche. Et le premier qui n’a plus de cartes a gagné. Bref, Victor Hugo les doigts dans le nez. A Libération, en quelques minutes, le jeu a été adopté et quelques nouveaux chefs-d’œuvre de la littérature ont été composés :

«Pourquoi l’inconnu comprendra tes poésies»,
«Il ne faut pas courir bruyamment à minuit»,
«Diminuées tes mains croisées se sont perdues».

En réalité, le jeu est un peu plus subtil. Ainsi, chaque carte affiche deux propositions différentes. Par exemple, sur l’une d’elles qui possède la valeur 3, on peut choisir de jouer soit «sur le toit» soit «loin de toi». Sur une carte 4, «des sangliers» ou «les écureuils», etc. Et des cartes peuvent compter pour deux valeurs, si le «e» muet est prononcé ou pas, ou s’il y a diérèse. Il faudra donc quand même un peu se creuser la tête pour former une proposition poétique correcte.

Certains des mots des cartes sont issus de poèmes d’auteurs reconnus, de Ronsard à Prévert en passant par Catherine de Parthenay et Marceline Desbordes-Valmore. «Avec 200 cartes, on peut faire environ un milliard d’alexandrins grammaticalement corrects. Si tu fais dix vers par jour, et que tu joues tous les jours pendant 80 ans, tu en auras fait potentiellement 28 millions», s’enthousiasme Julien Marcland, qui avoue s’être inspiré du cadavre exquis des surréalistes comme de la poésie combinatoire à la Queneau des Cent Mille Milliards de poèmes. L’homme a imaginé Duodecim pour que des enfants puissent s’en emparer mais réserve aussi aux acharnés de la poésie des règles plus salées.

3 points par rime

Par exemple, si vos vers riment entre eux, vous rajoutez 3 points par rime, s’il y a césure à l’hémistiche, 3 points supplémentaires. On peut également, pourquoi pas, faire varier le jeu pour faire des octosyllabes ou des décasyllabes. C’est aussi pour cela qu’on aime ce jeu, pour la souplesse qu’il permet et les nouvelles règles qu’il donne à imaginer. En tout cas, pendant ce temps,

«Des animaux peureux sifflent sur le désert», tandis que

«Des volcans poilus se sont perdus en banlieue». Pourquoi pas.

Duodecim, éd. Play Factory, 29 euros.

 

 

Grand jeu poétique

Bonne nouvelle! Notre grand chef Stéphane sera de retour le 22 septembre pour accompagner d’un délicieux repas notre tripot poétique, grand jeu animé par Julien Marcland et Duodecim, son jeu de cartes qui permet de composer des vers sans en avoir l’air et, comme dit l’article de Libération ci-dessous, « tout en rigolant ». Julien animera également le samedi après-midi un stage d’écriture poétique. Réservations et informations à bazar@quai-des-arts.org
http://next.liberation.fr/…/faire-un-jeu-d-un-poeme-ou-d-un…

julien

Annulation et report Alain Jean-Marie, Carlton Rara.

Nous avons le regret de vous annoncer que le concert d’Alain Jean-Marie et Carlton Rara prévu le samedi 15 septembre a dû être annulé du fait que la SNCF a choisi ce week-end pour faire des travaux sur la voie de sorte qu’il n’y a aucun train circulant tout le week-end entre Paris et Nevers.

Par contre nous maintenons absolument les deux autres soirées qui suivent, soit le tripot poétique (jeu de poésie animé par Julien Marcland) et la soirée de clôture qui sera animée par Kazem Sharyari et tous les stagiaires d’écriture poétique qu’il a fait travailler durant sa tournée dans la communauté de communes.Ci-joint le dépliant de ces deux soirs.

Vous trouverez également ci-dessous l’article de Libération consacré au jeu poétique inventé par Julien Marcland.
Julien Marcland qui animera le samedi 22 septembre à 14h, juste avant la soirée ludique et poétique, un stage d’écriture poétique.

Notez aussi, que le concert d’Alain Jean-Marie et Carlton Rara sera reporté à une date ultérieure dans la saison.

Bien cordialement
Alain Foix

http://next.liberation.fr/culture/2018/07/14/faire-un-jeu-d-un-poeme-ou-d-un-poeme-un-jeu-oui-c-est-un-alexandrin_1655607

La poésie pour traverser les murs

 

La poésie pour traverser les murs.

Ils seront là, Morgane Lombard et Fred Fortas, accompagnant Bernard Bloch dans son voyage de « 10 jours en terre ceinte« , jonchant ses pas, de poèmes palestiniens et israéliens, à travers un dédale de murs de silence et de cris, au son émouvant d’un oud millénaire.

Ce sera samedi 8 septembre à 20 h au Bazar Café.

 

10 jours en terre ceinte

Bonjour

Vous l’avez sans doute vu dans les films d’Yves Boisset, Jacques Audiard ou de Ken Loach, en compagnie de Michel Piccoli ou Antoine De Caunes, et dans des téléfilms comme Section de Recherches, Boulevard du palais, Brigades du tigre ou Julie Lescaut. Mais Bernard Bloch est avant tout un homme de théâtre, comédien, metteur en scène et directeur d’une compagnie conventionnée par le Ministère de la Culture. Il est également adaptateur, auteur et traducteur.

Né en Alsace dans une famille juive, il est actuellement préoccupé des questions touchant au conflit Israélo-palestinien. Mais aussi des problématiques liées très globalement aux conflits qu’on dit interethniques. C’est ainsi qu’en 2008 il m’a passé commande d’une pièce intitulée « Le ciel est vide » qui met en scène deux personnages de Shakespeare : Shylock le juif et Othello le noir. Collaboration qui créera une amitié indéfectible.

C’est au titre de cette amitié que Bernard Bloch viendra présenter une adaptation spéciale pour le mois de la poésie du Bazar Café de sa pièce « Dix jours en terre ceinte » récemment jouée à Avignon.

 

Cette pièce adaptée du récit de son voyage en Palestine qu’il a publié aux éditions Magellan est la relation poignante d’un homme d’origine juive qui est confronté à la douleur et à la complexité du conflit israélo-palestinien et qui en revient bouleversé.

L’adaptation spéciale de ce récit pour le Bazar Café sera parsemée de poèmes israéliens et palestiniens dits d’une part par Morgane Lombard que certains ont déjà pu voir au Bazar Café jouant dans les vitrines un personnage des tableaux de Hopper lors du Festival du mot 2017. D’autre part par Fred Fortas que beaucoup d’habitués voient régulièrement au Bazar Café et qui avait aussi joué dans le « Hopper Project » en costume de Batman.

Le tout sera accompagnée de la musique d’un joueur d’oud.

 

Une soirée de poésie passe-murailles en « terre ceinte ».

Au Bazar Café le 8 septembre à 20h

24 Grande rue à La Charité sur Loire

Réservation : bazar@quai-des-arts.org

Téléphone : 09 51 63 44 06

 

Entrée 15 euros

 

BBloch

Tout vert et ouvert

Le Jardin du Bazar est ouvert et tout vert.

Dépaysement garanti en plein centre ville avec vue simultanée sur les clochers laïque (mairie plein Est) et catholique (prieuré plein nord).

Délassement assuré sur nos transats et fauteuils

 

Bien que le jardin donne plein sud, les murs, bananiers et palmiers fournissent une ombre rafraîchissante.

Possibilité d’y apporter son verre, et bientôt d’y prendre un verre.

Les enfants adorent cet endroit et ça repose les parents.

 

 

Mois de la poésie et du voyage: deux grands artistes pour l’ouverture

Le 29 août, deux très grands artistes Guadeloupéens ouvriront le mois de la poésie et du voyage du Bazar Café par une soirée créole mêlant musique et poésie dans laquelle nous trouverons des textes du Martiniquais Aimé Césaire, des Haïtiens René Depestre et Jean Metellus, du Guyanais Léon Gontran Damas, et d’autres.

Ces textes seront dits par Mariann Mathéus, comédienne et chanteuse de grand talent, souvent invitée dans les grandes cérémonies à lire des textes de poètes et d’écrivains de renommée comme Victor Hugo, Lamartine ou Césaire.

scene

Ici à l’hôtel de Lassay, Assemblée Nationale, en compagnie du Président Bernard Accoyer
Bakary Sangaré de la comédie française, Muriel Mayette, administratrice générale de la Comédie-française, et Pierre Vial pour un hommage à Aimé Césaire.

Puis elle chantera accompagnée par Alain Jean-Marie formant avec elle un quatuor piano, chant, basse, batterie.

baz

D’Alain Jean-Marie Francis Marmande du journal Le Monde a écrit récemment

LE « BE BOP » TRIO D’ALAIN JEAN-MARIE EST CE QUI PEUT ARRIVER DE MIEUX AU « JAZZ »

Dans Jazz hot Mathieu Pérez a écrit ceci :  

Alain Jean-Marie est l’un des pianistes de jazz de la scène française et francophone parmi les plus importants. C’est une légende. Il a joué avec tout le monde, de Chet Baker à Abbey Lincoln, en passant par Dee Dee Bridgewater, Barney Wilen, Max Roach, Charles Tolliver, Boulou et Elios Ferré, et continue de jouer toujours autant. Il a abordé en jazzman la biguine et la musique antillaise qui partagent, avec le blues, les mêmes racines, celles très riches, très denses d’une histoire musicale très fertile que peu de musiciens ont autant défendu que lui dans une expression originale. Par chacune de ses notes, avec ses magnifiques trios jazz et Biguine Reflections, et ses nombreuses collaborations, Alain Jean-Marie (né le 29 octobre 1945 à Pointe-à-Pitre) ne cesse d’enrichir le jazz. 
On sent chez lui une certaine timidité, de la retenue, et cette immense sensibilité que l’on retrouve dans sa recherche d’une beauté et d’une poésie de tous les instants.

Poésie. Le mot est lâché. Ce sera bien le cas ce soir là. Sans oublier aussi les plaisirs du palais, avec ce somptueux dîner créole que deux cuisiniers antillais sont en train de préparer. Accras, boudin, chiquetai de morue, colombo, planteur…. Hmm !

Réservez dès maintenant : bazar@quai-des-arts.org

Mois de la poésie et voyage/Programme

La poésie et le voyage ont partie liée. Le Bazar café vous propose de faire un voyage à travers la poésie du monde, en musique, en mots et en mets. Tout un mois de poésie qui commence le 29 août avant que sonnent les sanglots longs des violons de l’automne, et se termine le 29 septembre. Le programme:

29 août, 19h. Soirée d’ouverture, dîner concert créole. Entrée concert+dîner 45 €

AJM

Mariann

Alain Jean-Marie avec Mariann Mathéus et son trio voix, basse, batterie. Musique et poésie créole. Dîner créole.

Du 1er au 29 septembre. Résidence itinérante de Kazem Shahryari et son « camion de poésie » dans la Nièvre. Il y fera des ateliers d’écriture et recueillera textes et poèmes de la population.

Kazemcam

1 septembre,20 h. Une soirée poésie et migration avec Kazem Shahryari.

Tarif de la soirée 15 € + menu 20 €

Plusieurs fois primé par de hautes instances internationales pour ses écrits, ce poète français exilé d’Iran, a fui le régime des ayatollahs après avoir été torturé dans les prisons du Shah pour ses écrits et mises en scène théâtrales, Kazem vit maintenant à Paris où il a créé une salle de théâtre et est auteur de maints recueils de poèmes. Il prend pied au Bazar Café pour un mois en faisant partager dans son camion et dans notre bibliothèque son monde poétique.

Le 8 septembre 20h. Voyage en « terre ceinte »

entre Palestine et Israël ,la poésie passe-murailles

Avec Bernard Bloch

Morgane Lombard et Fred Fortas

Tarif récital 15€ dîner + menu oriental 25 €

BBloch

Bernard Bloch, comédien et metteur en scène, juif d’origine, revient d’un voyage en Palestine qui le bouleversera. Il en a fait le récit dans un ouvrage intitulé 10 jours en terre ceinte (éditions Magellan).

Un peu comme dans « la modification » de Michel Butor, le lecteur se trouve embarqué dans les pensées et les doutes de ce personnage dans son voyage à la fois réel et intérieur.

Bernard Bloch nous dira des extraits de ce voyage émaillé de poèmes palestiniens et israéliens dits par Morgane Lombard et Fred Fortas, l’une d’origine juive, l’autre, arabe, que les habitués du Bazar Café ont déjà eu le plaisir de rencontrer, notamment lors de notre Hopper Project dans les vitrines de notre lieu.

 Le 15 septembre, 20h. Soirée poétique d’ici et d’ailleurs

Carlton Rara et Alain Jean-Marie

Entrée concert+dîner 45 €

CRARA_Voyages copie

Après avoir consacré cinq spectacles à la littérature et à la poésie, Carlton Rara se fait une nouvelle fois oiseau polyphone et nous invite au Voyage poétique que promettent les grands textes et les grands auteurs. Par une voix/voie singulière, en empruntant l’embarcation de la lecture et d’une musique qui va le même chemin, on visite Baudelaire, Rimbaud, Cendrars, Aragon, St John Perse, Glissant et d’autres encore, comme autant de pays, d’histoires, d’images et de sons qui s’ouvrent à nous. Ce soir-là il nous embarquera sur le piano d’Alain Jean-Marie nous fait la joie de revenir accompagner ce poète-chanteur. Soirée inédite.

22 septembre, 19h.  Trip poétique, tripot poétique ou comment jouer en vers et avec tous

Avec Duodecim, un jeu poétique créé et animé par

Julien Marcland qui dira en entrée des poèmes reliant ludique et poétique et animera à partir de 14h 30 un atelier de poésie. Tarif 35 € jeu, animation et dîner/ atelier 20 € /45€ atelier+soirée.

 

Poète et comédien, Julien Marcland a inventé un jeu de société très amusant qui consiste à composer des vers classiques (alexandrins par exemple) en partageant ensemble le plaisir de la poésie. Il organisera dans l’après -midi à 14h, pour ceux qui le désirent un atelier de poésie, et le soir animera un jeu dinatoire, un tripot poétique.

julien

Voici ce qu’en dit le journal Libération qui lui a consacré un long article :

«Duodecim», des cartes qui permettent de composer des vers classiques sans y penser et en rigolant. Ecrire un alexandrin, c’est fastoche, il suffit de savoir compter. Le jeu imaginé par  l’acteur et poète Julien Marcland décomplexe tous ceux qui auraient peur de se frotter à la composition de vers. Le principe est très simple : des cartes affichent des valeurs de 1 à 5 qui correspondent à des mots (ou des groupes de mots) d’autant de syllabes. Il s’agit de les additionner pour arriver à 12 (le nombre de syllabes requis pour un alexandrin). La seule condition est que le vers ainsi formé soit à peu près grammaticalement cohérent, même si le sens est par ailleurs obscur. Si on n’arrive pas à cumuler 12 syllabes, on pioche. Et le premier qui n’a plus de cartes a gagné. Bref, Victor Hugo les doigts dans le nez. A Libération, en quelques minutes, le jeu a été adopté et quelques nouveaux chefs-d’œuvre de la littérature ont été composés…/…

29 septembre, 20h. Soirée de clôture.

Entrée 12 € + dîner 25 €

Cette soirée se fera notamment avec Kazem Shahryari qui, revenu avec son camion de son voyage poétique dans la Nièvre, et la communauté de communes du pays charitois, rapportera tout ce qu’il y a recueilli comme humanité, pensées, sensations, visions…

Il y rapportera également les poèmes de la population qu’il a rencontrée et ceux qui ont été réalisés dans ses ateliers d’écriture itinérants. Ces poèmes pourront être lus par lui-même ou par leurs auteurs présents à cette soirée.

 Notons que Kazem est un grand amateur de vin et son vers est aussi dans le verre.

La Loire, sa beauté, ses gens, son vin, seront chantés dans un long poème par un exilé iranien devenu français et qui a inventé une langue française poétique bien à lui.

Bien d’autres choses animeront cette soirée qui sera festive et conviviale avec la poésie comme « étang d’art ».

Kazloire

Jean-Jaures, une voix, une parole, une conscience par Jean-Claude Drouot

jjauresChers amis

Jean-Claude Drouot (qui a depuis longtemps déposé la fronde de Thierry mais en garde l’esprit) revêt aujourd’hui le costume de Jean-Jaurès et nous fait le plaisir et l’honneur de jouer au Bazar Café son spectacle intitulé

JEAN JAURES, UNE VOIX, UNE PAROLE, UNE CONSCIENCE

Ce sera le samedi 21 juillet à 20h 30

Tarif 15 euros.

Réservation à bazar@quai-des-arts.org

 

Bien cordialement

Alain Foix

Broadway au Bazar

Le 28 avril, nous ouvrirons notre saison en chansons avec un dîner concert en compagnie du Broadway ensemble.

Ceux qui ont participé au dîner Bel Canto, ont pu voir trois de ces sept interprètes.

Ce sera à 20h 30, 24 grande rue à la Charité sur Loire.

Tarif: 45 euros tout compris sauf boissons.

Réservation: bazar@quai-des-arts.org

 

Broadway (2).jpg

Une belle année

Chers adhérents et amis

Je vous souhaite une très belle année, riche et pleine de beauté de découvertes.

Le Bazar café a fermé ses portes pendant l’hiver pour les rouvrir, rénové, aux beaux jours

En effet, nous allons entreprendre des travaux d’aménagement pour un meilleur accueil tout public, chauffage, électricité, éléments de sécurité, d’hébergement etc.

Grâce à vous et à la participation des nombreux bénévoles que je tiens à remercier chaleureusement ici, nous avons pu organiser des événements qui ont eu un réel succès durant la saison passée.

Forts de ce succès, nous allons pouvoir développer notre action pour aller vers une plus grande régularité de nos propositions.

Quelques-unes sont déjà en préparation comme par exemple, pour donner un échantillon de la variété de notre programmation :

  • Patrick Chamoiseau ancien prix Goncourt m’a fait l’amitié de me donner son accord pour une conférence autour de la question des migrations et une séance de dédicaces de ses ouvrages.
  • La soirée Broadway promise et tant attendue qui se fera avec les chanteurs dont la prestation a été tant appréciée lors de la soirée Bel Canto.

Soirée printanière qui se fera autour du mot amour. Date en passe d’être calée.

  • Jean-Claude Drouot se mettra dans la peau de Jean-Jaurès pour parler avec ses mots. Mise en scène Jean-Claude Drouot
  • Les mots, les concepts et la danse : une conférence dansée avec Manuèle Robert et Alain Foix

Et bien d’autres choses encore. Les dates sont encore à préciser.

Nous vous tiendrons au courant en temps utile.

A bientôt donc

Alain FoixBonne année 2018

La répétition des lutins samedi matin dans les vitrines du Bazar Café avant les représentations du samedi 16 décembre.

 

Bravo aux élèves du cycle supérieur de danse contemporaine du conservatoire à rayonnement régional de Boulogne Billancourt. Merci à leur professeur Manuèle Robert qui a su tirer le meilleur parti du travail de composition qu’elle leur a demandé de réaliser sur le thème des lutins pour les mettre en forme dans les vitrines pour l’émerveillement des enfants de la Charité sur Loire, mais aussi de leurs parents.

La petite histoire des lutins du Bazar

Lorsqu’une association des commerçants de la Charité sur Loire nous a proposé de participer au marché de Noël sur le thème des lutins, nous nous sommes posés ces questions:

  • Serait-il pertinent de faire une action dans les vitrines du Bazar Café en direction des enfants dans l’esprit de Noël, reliée à un spectacle jeune public à l’intérieur? La réponse fut oui.
  • Me tournant vers Manuèle Robert, je lui ai demandé si un travail gestuel sur le thème des lutineries pouvait entrer dans le programme éducatif de ses étudiants de 3eme cycle du conservatoire de Boulogne-Billancourt et si ce conservatoire était prêt, comme il l’a fait il y a plus d’un an, réitérer avec le Bazar Café une collaboration? La réponse fut oui.
  • Puis, me rappelant que Muriel Bloch lors de l’appel à crowdfunding que nous avions réalisé avec succès nous avait proposé généreusement, plutôt que de participer financièrement, le don d’un de ses spectacles, je l’ai appelée en lui demandant si elle trouvait pertinent de présenter un choix de contes de lutins du monde entier. Elle a immédiatement, et avec enthousiasme, accepté cette proposition.
  • Cette célèbre conteuse étant également une écrivaine prolifique de livres pour la jeunesse, notamment chez Gallimard, notre éditeur commun, je me suis tourné vers la librairie le cyprès-gens de la lune en partie spécialisée dans la littérature jeunesse et qui a déjà collaboré avec nous sur la vente de livres dans le cadre de l’opération Bazar à Cuba. La réponse de Wilfried Séjeau, gérant de cette supérbe librairie de Nevers fut affirmative.

C’est ainsi que le projet « l’après-midi des petits faunes » a vu le jour.

Manuèle Robert a travaillé avec un choix de ses meilleurs élèves sélectionnés sur les propositions de compositions et improvisations qu’ils lui ont présenté sur ce thème. A partir de ces compositions et improvisations, elle a réglé des petites chorégraphies adaptées aux dimensions des vitrines et à leurs contraintes.

Muriel Bloch a fait un choix de contes et a demandé à son habituel accompagnateur qui est aussi à l’occasion guitariste chez Angélique Kidjo, de participer à cette action. Ce qu’il a bien voulu accepter.

Et c’est ainsi que nous pouvons offrir samedi 16 décembre à 15h et 17h ce spectacle assorti pour ceux qui en ont envie, d’un goûter et d’une dédicace des livres de Muriel Bloch.

 

L’après-midi des petits faunes. Contes et Danse, au Bazar Café pour petits et grands le samedi 16 décembre

Le Bazar Café vous convie samedi 16 décembre à 15h et 17h devant ses vitrines et à l’intérieur, à « l’après-midi des petits faunes », après-midi dédiée aux enfants (petits et grands), leurs parents et grands-parents.

Muriel Bloch, célèbre conteuse et écrivaine et Manuèle Robert, chorégraphe et professeur de danse au conservatoire national de région de Boulogne Billancourt, vous feront pénétrer dans l’univers merveilleux en mots et en gestes, des lutins du monde entier. Les élèves danseurs des cours supérieurs de Manuèle Robert présenteront leurs facéties chorégraphiques dans les vitrines et inviteront petits et grands à pénétrer dans le Bazar Café afin que la fée Muriel Bloch leur raconte des histoires de lutins accompagnée d’un guitariste.

A l’issue de ces représentations, un goûter est prévu ainsi que la dédicace des ouvrages jeunesse de Muriel Bloch.

Le tarif d’entrée est de 5 euros.

Renseignement et inscription par retour de courriel à bazar@quai-des-arts.org

L’après-midi des petits faunes

Le 16 décembre 2017, dans le cadre du marché de noël organisé par Qualité Charité, association des commerçants de la Charité sur Loire, le Bazar Café organisera « l’après-midi des petits faunes ».

5 lutins danseurs

A 15h et à 17h, dans les vitrines du Bazar Café, danseront 5 lutins, élèves danseurs du niveau supérieur de danse contemporaine du conservatoire de Boulogne-Billancourt sous la direction de Manuèle Robert, professeur et chorégraphe.

Ces danses sont des compositions des élèves encadrés par leur professeur s’inscrivant dans leur projet pédagogique. Cela constituera la deuxième collaboration du conservatoire de Boulogne-Billancourt qui, par convention avec le Bazar Café, y a déjà réalisé une « danse d’escalier » en mai 2016 lors du baptême de celui-ci.

Muriel Bloch, conteuse et écrivaine

Dans une des vitrines se trouvera également une célèbre conteuse et écrivaine de contes et livres pour la jeunesse: Muriel Bloch.

Le spectacle commencera dans la rue etMuriel se finira à l’intérieur du Bazar Café où Muriel Bloch, accompagnée d’un musicien, racontera des histoires de lutins du monde entier.

Goûter et dédicaces

Un goûter pour les enfants et un thé (ou apéro) pour les adultes sont prévus à l’issue du spectacle pendant que Muriel Bloch dédicacera ses ouvrages mis en vente par la librairie Le cyprès/Gens de la lune de Nevers.

Tarif: 5 euros