Le Bazar Café lance une souscription pour la création d’Imago Danse Festival qui aura lieu à la Pentecôte du 21 au 24 mai. Voici le projet et cliquez sur le lien ulule. com pour en savoir plus:

Un festival de danse alliant spectacles, pédagogie, théorie, histoire de la danse, rencontres professionnelles et actions pluridisciplinaires.

Le Festival Imago danse associe artistiquement le geste chorégraphique, les mots et l’image.

Il allait de soi pour Alain Foix, écrivain, philosophe, critique et théoricien de la danse et Manuèle Robert, chorégraphe et professeur certifiée de danse contemporaine, animant ensemble le Bazar Café, café littéraire et artistique sis à la Charité sur Loire, ville du livre et du mot, d’imaginer un festival où la danse se joue avec les mots. Mots de la poésie, de la littérature, mais aussi mots de la pédagogie, de la théorie, de la philosophie.

C’est un festival de danse assez unique dans sa conception que nous proposons au public de la région.

Il ne s’agira pas seulement d’assister à des représentations, mais aussi apprendre, comprendre, participer physiquement à ce « phénomène social total » pour reprendre l’expression de Marcel Mauss.

La danse s’inscrit dans une histoire, des techniques, des cultures, des savoir-faire. Elle est en interaction permanente avec les autres arts (théâtre, musique, littérature, image…). Pour cela, la rencontre entre le public et les artistes nous apparaît essentiel, de même que la mise en œuvre d’échanges critiques et analytiques des œuvres. Car la danse comme art développe de la pensée et cette pensée est construite par des mots, des concepts. Ainsi une meilleure compréhension et appropriation des œuvres de la danse d’aujourd’hui, suppose des clefs et du matériau de perception qui n’est pas forcément donné de manière innée. Une des motivations de ce projet est outre d’offrir du plaisir au public, de lui transmettre également des outils conceptuels, des mots pour la critique. C’est en substance ce qu’une spectatrice a dit à Alain Foix à la sortie d’une conférence dansée qu’il avait présentée à l’opéra de Lille ave Carolyn Carlson : « Je vais voir beaucoup de spectacles de danse. J’aime ou je n’aime pas. Mais après votre conférence dansée, je sais pourquoi j’aime et pourquoi je n’aime pas. »

Manuèle Robert formée au CNDC d’Angers sous la direction d’Alwin Nikolais, a toujours associé une pratique chorégraphique à une réflexion théorique. Son enseignement dans les conservatoires s’est toujours fait dans ce sens : faire comprendre aux élèves pourquoi ils font ce mouvement et pas un autre, quelle est la logique propre à tel ou tel développement gestuel.

La conscience du sens d’un mouvement chorégraphique n’enlève en rien le plaisir de le regarder ou de le faire, bien au contraire, elle l’augmente.

Le Bazar Café est un lieu exceptionnel, sis au centre de la Charité sur Loire. Ses différents espaces, son jardin muni d’une scène, ses logements et sa structure globale, se prêtent idéalement à un tel projet de spectacles, rencontres, projections, séminaires, résidences, stages… dans un esprit de partage et de convivialité.

LE PROGRAMME GENERAL

Le Festival Imago danse proposera :

  • Des petites formes chorégraphiques (solos, duos, trios…). Ces petites formes auront la particularité d’associer les mots, l’image, danseurs, acteurs, musiciens dans leur construction.
  • Des rencontres avec les artistes et des échanges sur leur œuvre
  • Des installations chorégraphiques
  • Des conférences sur l’histoire de la danse avec des projections de films historiques et contemporains
  • Un stage de danse contemporaine pour danseurs avancés, professionnels et préprofessionnels.
  • Des lectures

La programmation est actuellement en construction et elle se définit sur une exigence de grande qualité artistique et professionnelle.

Les stages, rencontres et conférences seront animés par Manuèle Robert et Alain Foix

Les organisateurs :

Manuèle Robert

Encore lycéenne, elle est repérée à l’âge de 16 ans par le chorégraphe Alain GERMAIN qui l’engage pour sa tournée d’été. Puis, dans son école de formation à la danse, ce sera son professeur, Guillermo PALOMARES qui l’engagera dans sa compagnie. Après avoir intégré la compagnie Alberte RAYNAUD elle entrera au CNDC d’Angers sous la direction d’Alwin NIKOLAIS ou elle suivra la formation 1 an pour être ensuite engagée dans la compagnie. Cet enseignement et ce travail de recherche auprés de Nikolaïs seront les plus riches et les plus marquants de sa vie.

Après un passage à New-York où elle travaille principalement avec Nikolais et surtout Murray Louis ansi que d’ autres personnalités tel Merce CUNNINGHAM, elle part à Venise pour suivre le travail de la Compagnie de  Carolyn CARLSON. Elle sera son assistante lors de sa résidence dans le Nord et donnera stages, master-class et lecture-démonstrations.

Elle créera ensuite sa compagnie MOTUS, qu’elle dirigera 7 années, qui sera lauréate des prix de Bagnolet et de Nyons et subventionnée par le Ministère de la Culture.

En parallèle l’enseignement aura toujours fait partie de son parcours puisqu’elle fait ses premières armes à 17 ans dans l’école de danse contemporaine de sa mère. Les Conservatoires de Paris, le Conservatoire de Livry- Gargan, puis le CRR de Reims et enfin celui de Boulogne lui ont permis de transmettre sa passion à de nombreux élèves.

Alain Foix

Ecrivain, dramaturge, metteur en scène, critique, théoricien et philosophe de la danse, Alain Foix s’est initié à la danse contemporaine dès l’année 1974 avec Suzanne Robert, mère de Manuèle Robert, et a continué avec cette dernière. Ils ont créé l’école DISSIDANSE à Bondy et fut Président de la compagnie de danse Motus dirigée par Manuèle Robert qui fut lauréate des concours chorégraphiques de Bagnolet et de Nyons.

Titulaire d’un doctorat de philosophie à Paris 1 Sorbonne en 1983 intitulé « Danse et philosophie » et d’un DEA d’anthropologie culturelle à Paris VII Jussieu sur le sujet de la danse, il est devenu parallèlement à son métier de professeur de philosophie, critique de danse dans plusieurs revues. Notamment « Pour la danse » et « Danser ». Il est l’auteur de plusieurs essais sur la danse dans l’Encyclopédie Bordas du XXè siècle, dans l’Encyclopédie Larousse de la danse dont il fut conseiller, dans des revues de théâtre, de musique ou d’art contemporain. Il a également publié chez Gallimard l’essai « je danse donc je suis ».

Sur le plan de l’action et de la programmation chorégraphique, il a dirigé la scène nationale de la Guadeloupe avec une option danse et le Prisme de Saint Quentin en Yvelines avec un axe danse déterminant, il a développé lors de sa direction de la Muse en circuit, studio national de création musicale une relation entre la musique contemporaine et la danse. Il a été conseiller artistique pour la danse du Festival Octobre en Normandie et Conseiller artistique de la série documentaire Un siècle de danse (ARTE). Ayant créé en 2001 sa compagnie d’auteurs Quai des arts, il a produit plusieurs projets de danse avec divers chorégraphes dont Carolyn Carlson avec laquelle il a conçu des conférences dansées ou encore Andy De Groat et Manuèle Robert.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s